Mécanismes de financement

 

 

Plusieurs mécanismes de financement des projets d’investissements sont  disponibles :

1-Financement des résidents ( Foprodi ,Bfpme, BTS, Sicar, fonds d’amorcage, crédits bancaires)

Le schéma classique de financement de l’investissement réalisé par les nouveaux promoteurs de nationalité tunisienne :

  1. Crédits bancaires :   60% de l’investissement  (y compris le fond de roulement)
  2. Fonds propres :       40% de l’investissement   (y compris fond de roulement) (10% apport personnel du promoteur, 60% Foprodi  et 30% autres actionnaires)

La BFPME finance les projets de création dont le coût d’investissement est supérieur à 100 mDt et inférieur à 10 Millions de dinars.

La BFPME accorde des crédits d’une durée de 7 ans avec un taux variant entre 7% et 8%.

Le FOPRODI intervient sous forme de participations au capital gérées par une SICAR, la rétrocession des participations au profit du promoteur au nominal majoré de 3% l’an sur une durée maximale de 12 ans.

Jusqu’à  2 millions dinars d’investissement l’intervention du FOPRODI atteint 60% des fonds propres au-delà et jusqu’à 10 millions de dinars et elle s’élève à 30% des fonds propres.

L’autofinancement obligatoire du promoteur est d’au moins 10% des fonds propres jusqu’à 2 millions dinars d’investissement et d’au moins 20% des fonds propres jusqu’à 10 millions dinars.

La prime d’investissement pour les projets implantés dans les zones de développement régionales peut varier de 8 à 30% des coûts des projets.

Plusieurs fonds d’investissement sont implantés à Tunis, notamment :

  • Phenicia Seed fund spécialisé dans le financement en amorçage et capital risque. La gestion du fond est assurée par Alternative Capital Partners.
  • Phenicia Fund specialisé dans le renforcement des fonds propres d’entreprises en création ou en développement. La gestion du fond est assurée par Alternative Capital Partners.
  • IntilaQ, fond d’investissement doté de de 28 millions de dollars et fondé par Qatar Friendship Fund, Ooredoo Tunisie et Microsoft Tunisie, en décembre 2013. Il a pour mission de valoriser et renforcer les capacités des jeunes tunisiens en encourageant l’innovation et l’entrepreneuriat dans le domaine des TIC.
  • Tunisian American Enterprise Fund (TAEF) résulte d’une initiative  du gouvernement américain, ayant pour objectif de contribuer à élargir les possibilités économiques de l’emploi en Tunisie, catalyser les investissements, promouvoir une impulsion au développement du secteur privé et soutenir une croissance économique inclusive. le TAEF, actuellement doté d’une contribution de l’Etat Américain de 60 millions de dollars, vise à renforcer leurs perspectives de croissance tout en axant sur des facteurs sociaux de développement inclusifs : les femmes, les jeunes et les régions en Tunisie

En outre, le financement à court terme de l’exploitation (facilité de caisse, financement de stocks, escomptes effets de commerce, obligations cautionnées)

2- Financement des sociétés non-résidentes (en régime Offshore)

Les société non résidentes peuvent se faire financer par les banques résident pour couvrir leurs dépenses d’exploitation en dinars tunisiens.

Le financement des non résidents par les banques Offshore est possible aussi.